formation-recouvrement-pme-auto-entrepreneur

Comment se faire payer quand on est auto-entrepreneur ?

Posted by
Partager cet article

Comment se faire payer par ses clients quand on est auto-entrepreneur, freelance ou patron d’une petite entreprise ?

Une question légitime que l’on se pose quand on doit faire face à un nombre croissant de factures impayées.

Dans les lignes qui suivent, vous allez découvrir comment vous prémunir des impayés clients en appliquant une stratégie solide et facile à mettre en place.

Lorsqu’on est auto-entrepreneur, freelance ou patron d’une petite entreprise, on se retrouve tôt ou tard confronté à une problématique que l’on n’attendait pas :

Les factures impayées !

Je sais comment ça se passe :

Vous êtes seul ou à la tête d’une petite équipe et votre principal objectif est de trouver des nouveaux clients et de faire grimper votre chiffre d’affaires.

Et c’est tout à fait normal, c’est même indispensable.

Le problème, c’est que vous vous apercevez rapidement que tout n’est pas aussi rose que vous l’envisagiez.

Vous pensiez qu’il suffisait d’honorer une commande et de facturer le client pour qu’il vous paye…

Malheureusement, ce n’est pas toujours comme cela que les choses se passent :

Notre monde pullule d’escrocs, d’arnaqueurs, de mauvais payeurs, de particuliers et de professionnels devenus insolvables (et comme par hasard, ça tombe sur vous !)

Leur but : ne jamais vous payer

Au bout d’un moment, la coupe est pleine !

Vous en avez marre de vous faire avoir comme un bleu et êtes excédé de devoir courir après vos clients en retard de paiement pour les rappeler à leurs obligations :

 « Vous devez me régler ma facture, vous vous rappelez ? Merci ! »

Face aux mauvais payeurs, vous avez tenté quelques actions timides, vous avez improvisé, vous vous êtes énervé… et tout ceci n’a pas fonctionné.

Pire : vous avez perdu (et continuez à perdre) un temps précieux que vous pourriez (devriez) consacrer au cœur de votre business.

Si vous laissez vos factures impayées s’accumuler, vous savez comme moi ce qu’il risque de vous arriver :

La liquidation judiciaire, plus connue sous le nom de faillite.

Car les faits sont là : en France, 1 société sur 4 dépose le bilan parce qu’un trop grand nombre de ses clients ne la payait pas.

liquidation judiciaire auto-entrepreneur factures impayées

Mais vous n’y êtes pour rien en réalité.

Le vrai problème, c’est que vous êtes seul face aux impayés.

Comment faire quand un client ne veut pas payer ?

Vous avez essayé de demander conseil à des collègues, des amis, sur des forums Facebook, mais rien n’a changé.

Et pour cause : improviser et bricoler ne vous permettront jamais de reprendre les choses en main.

Tout simplement parce que le recouvrement de créances n’est pas votre métier et que vous avez besoin de vous laisser guider par un spécialiste.

Après tout, quand vous voulez déguster un bon pain au chocolat (une chocolatine ?), vous n’allez pas l’acheter chez le cordonnier…

Vous avez besoin de quelqu’un qui vous parle comme à un ami, avec un vocabulaire simple et accessible, loin des blablas des organismes de formations vieillots.

La solution que je vous propose ici s’inspire de mes 12 ans d’expérience en tant que chargé de recouvrement.

Une stratégie anti-impayés qui a porté ses fruits

J’ai débuté le métier chez BNP Paribas Factor (l’un des leaders de l’affacturage).

Et après avoir déménagé à l’autre bout de la France, j’ai été recruté en tant que chargé de recouvrement par une entreprise de 1 300 salariés, filiale d’un des leaders du CAC 40 (Engie, pour ne rien vous cacher).

À mon arrivée, la situation était catastrophique niveau impayés : aucune organisation, aucune stratégie. Personne ne se sentait concerné par le problème. Le recouvrement de créances était quasi-inexistant, anarchique et inefficace.

Les clients n’étaient pas relancés, ou peu, les menaces de poursuites judiciaires restaient sans suite, les impayés s’accumulaient, la trésorerie était négative de plusieurs millions (oui, vous avez bien entendu !).

La survie de la boîte et le sort de ses salariés étaient gravement menacés.

Epaulés par le nouveau Directeur Financier, qui avait compris que le recouvrement des factures impayées devait être notre priorité ultime sous peine de mort imminente, nous avons redressé la barre petit à petit. Et les résultats sont arrivés :

  • La trésorerie a augmenté de 600 % en moins de 10 ans !
  • Le délai moyen de paiement de nos clients a été divisé par 2.
  • La lutte contre les impayés fait désormais partie de la culture de l’entreprise.
  • La prévention des impayés est devenue une priorité.
  • Toutes nos ventes sont sécurisées.
  • Tous les clients sans exception sont relancés.

Aujourd’hui, mon ancien employeur est le leader sur son marché et ne cesse de croître.

Et moi, j’ai quitté mon job pour créer ma propre société en tant qu’auto-entrepreneur.

Mon objectif : partager mon savoir-faire avec les entrepreneurs et les entreprises, leur transmettre les méthodes qui marchent et leur fait gagner plusieurs années en termes d’efficacité.

Mais ne vous réjouissez pas trop vite : ces résultats exceptionnels ne sont pas arrivés tout seuls. Nous nous sommes formés, avons tâtonné, échoué, recommencé, testé, fait appels à des prestataires externes, innové, embauché, galéré, trébuché… Des années de travail et de réflexion. Un combat épique !

Alors, je ne vais pas vous mentir : si vous entreprenez de reprendre la situation en main par vos propres moyens, cela risque de vous prendre 2 ans, 5 ans, 10 ans. Peut-être même que vous n’allez jamais y arriver et que la situation va empirer jusqu’à atteindre le point de non-retour.

C’est la raison pour laquelle j’ai créé la formation :

Comment se Faire Payer par ses Clients quand on est Entrepreneur ?

Dans moins de cinq minutes, vous aurez accès à votre formation en ligne, directement sur votre ordinateur ou votre Smartphone.

L’objectif, c’est que d’ici à 7 jours, vous ayez intégré les techniques qui vous permettront :

  • D’anticiper les impayés en les tuant dans l’œuf.
  • De mettre en place des actions de recouvrement efficaces.
  • D’encaisser l’argent qui vous revient de droit.
  • De redonner des couleurs à votre trésorerie.
  • De gagner en sérénité, car vous savez quoi faire, quand le faire et comment le faire.

N’importe quel entrepreneur peut lutter efficacement contre les impayés clients, parce qu’il suffit simplement de suivre la stratégie que je vais vous dévoiler.

La formation se décompose en deux parties :

Le préventif : quelles actions simples mettre en place pour empêcher la création de l’impayé ?

Le répressif : comment convaincre ou contraindre un client à vous payer une fois l’impayé constaté ?

Voici le sommaire de ce que nous allons voir ensemble :

PARTIE 1 : LE RECOUVREMENT PRÉVENTIF

  • Comment et pourquoi prendre soin de bien identifier votre client ? Les arnaques à éviter et les erreurs communes qui coûtent très cher à la sortie.
  • L’importance des coordonnées du client et quelles conséquences sur les impayés ?       
  • Comment et pourquoi vérifier la solvabilité de votre client ? Ce que l’on oublie de faire et qui peut causer de gros dégâts sur la trésorerie.
  • Votre futur client est-il en redressement ou en liquidation judiciaire ? Comment le savoir ? Que faire si c’est le cas, quelles sont les règles à respecter et quels sont les risques que vous encourrez en travaillant avec lui ?
  • Pourquoi vous ne devez rien livrer tant que votre client n’a pas régularisé toutes les formalités contractuelles ? Comment certains profitent de votre souplesse pour vous manipuler et ne jamais vous payer ? Ce que vous devez faire impérativement pour sécuriser vos ventes.
  • Comment anticiper les litiges et vous protéger des clients de mauvaise foi ?
  • Faites-vous cette erreur quand il s’agit de facturer vos prestations ?
  • Comment et pourquoi raccourcir vos délais de paiement ?
  • Comment vous faire payer par vos clients avant même de commencer à travailler et limiter le risque d’impayé ? La technique que trop peu d’entrepreneurs utilisent, et c’est bien dommage pour leur trésorerie !

PARTIE 2 : LE RECOUVREMENT RÉPRESSIF

  • Qu’est-ce qu’un impayé ? Petite définition pour clarifier les choses.       
  • Comment limiter les dégâts et reprendre les choses en main quand un client cumule les retards de paiement ? Arrêtez de vous faire avoir une bonne fois pour toute !
  • Pourquoi et comment appliquer la loi de Pareto à vos clients ? Les bénéfices qui en découleront sur votre business et votre sérénité.
  • L’outil indispensable que vous ne possédez probablement pas et qui vous permettra d’organiser vos relances clients avec efficacité.  Je vous donne un modèle à utiliser et à modifier à votre convenance.
  • Quand envoyer un courrier ou un e-mail de relance ? Faut-il téléphoner à vos clients en retard de paiement ?
  • Que faire en cas de litige ou de promesse de règlement ?
  • Pourquoi envoyer votre courrier de mise en demeure en recommandé ? Quelles conséquences si vous ne le faites pas ?
  • Qu’est-ce que signifie « transfert au contentieux » ?
  • Devez-vous relancer tous vos clients de la même façon ?             
  • Qui va envoyer vos courriers (ou e-mails) de relance ?  
  • Comment faire un suivi efficace de vos factures impayées ? Et pourquoi cela vous rendra plus performant.
  • Comment relancer un client par téléphone ou e-mail ? Qui demander, ce qu’il faut dire, comment se préparer, quelles erreurs ne pas commettre et comment ne pas vous faire rouler ?
  • Ne vous laissez pas faire !
  • Et si votre client ne vous paye toujours pas ?     
  • Confier votre facture impayée à une société de recouvrement, une bonne idée ? Comment ça fonctionne, quels sont les avantages et les inconvénients, sur quels critères en choisir une, comment évaluer ses performances et la motiver à vous bichonner ?
  • L’injonction de payer : en quoi cela consiste, dans quels cas y recourir, comment déterminer le tribunal compétent, comment remplir le formulaire, bien choisir son huissier de justice, comprendre le processus de A à Z, quels délais, quels coûts et quels résultats ? Et les erreurs fatales à ne pas commettre sous peine de vous faire condamner par le juge à payer des dommages et intérêts à votre débiteur (et je vous parle en connaissance de cause !)

CONCLUSION

  • Les 5 règles d’or du recouvrement de créances

Une fois que vous aurez assimilé et mis en pratique ces quelques principes, vos clients mauvais payeurs vont vite comprendre que la fête est finie !

Grâce à une stratégie préventive, vous leur coupez l’herbe sous le pied et limitez drastiquement leur pouvoir de nuisance.

Grâce à une stratégie répressive, vous savez quoi faire, quand le faire et comment le faire. Finies la passivité et l’improvisation : vos actions sont efficaces, instantanées et payantes !

Maîtriser la gestion de vos impayés est vitale pour votre business.

Vous devez agir MAINTENANT !

Pas demain, dans 15 jours ou dans 6 mois.

Si vous laissez les impayés s’accumuler, c’est la faillite qui vous pend au nez.

Le contexte économique actuel est incertain. Et par-dessus le marché, d’autres phénomènes s’invitent à la crise, comme le Coronavirus.

Et l’équation est simple : plus l’activité économique souffre, plus les entreprises et les particuliers ont des difficulté à payer leurs factures.

Voilà pourquoi il est primordial de vous prémunir de ce fléau en vous formant aux bases du recouvrement de créances. Et le plus tôt sera le mieux.

Le but : que vos clients vous payent en priorité, que vous passiez avant ses autres fournisseurs.

La prochaine fois qu’un client tardera à vous payer, vous ne vous sentirez plus dépourvu.

D’une part, vous saurez quoi faire (et afficherez donc plus de sérénité).

D’une autre, vous gagnerez un temps fou.

Et surtout, vous lui enverrez un message clair et puissant :

 » Je peux être sympa et compréhensif, mais il faut me respecter, car j’ai les billes pour me défendre ! « 

Mais… le recouvrement vous fait peut-être peur ?

Alors, j’anticipe vos interrogations, vos doutes et vos inquiétudes.

Laissez-moi deviner :

Vous craignez d’être trop virulent et de perdre vos clients si vous les relancez ?

Vous craignez pour votre image de marque ?

Une peur parfaitement légitime, car maintenir une excellente relation clients est l’objectif suprême de tout entrepreneur, de toute entreprise.

C’est pour cela que je tiens à vous rassurer : cette croyance, cette peur sont infondées.

Pourquoi ?

Parce que le recouvrement de créances n’est pas synonyme d’agressivité (c’est une vieille légende qui a la peau dure).

Bien au contraire : un recouvrement efficace se bâtit sur 3 attitudes fondamentales :

  • L’empathie
  • La diplomatie
  • La flexibilité

L’objectif numéro 1 d’une bonne stratégie de recouvrement est de trouver une solution, pas de harceler ou de nuire.

Ceux qui adoptent cette stratégie de harcèlement sont :

  • Soit des personnes qui ne sont pas formées aux bases du recouvrement de créances. (Et font un peu n’importe quoi, faute de savoir).
  • Soit des « professionnels » du recouvrement qui agissent en connaissance de cause. (C’est le cas d’une petite minorité de sociétés de recouvrement, des brebis galeuses de la profession).

Ainsi, durant ma carrière de chargé de recouvrement, nous n’avons jamais perdu un seul client à cause d’une relance. 

Tout simplement parce qu’un client en retard de paiement sait qu’il est en tort, et à de rares exceptions près, se garde bien de monter sur ses grands chevaux.

Alors, certes, je ne vais pas vous mentir : une infime minorité de vos clients peut mettre un terme à votre collaboration suite à une relance pour un impayé…

… sauf qu’il s’agît d’un mensonge, d’un prétexte.

En effet, si vous perdez un client invoquant un courrier ou un e-mail de relance pour justifier son refus de continuer à travailler avec vous, sa motivation est en réalité tout autre :

Il se sert de ce prétexte pour vous « quitter », alors qu’en vérité, il le fait pour l’une de ses raisons :

  • Il n’est pas satisfait de vos prestations
  • Il n’est jamais content, quoi qu’il arrive, et cherche constamment des excuses pour vous faire des reproches
  • Il n’a de toute façon plus assez d’argent pour vous passer de nouvelles commandes. (Mais il est trop fier pour vous l’avouer et invoque d’autres arguments pour ne pas perdre la face).

Les clients en retard de paiement qui s’énervent ou se vexent (alors qu’ils sont en tort, c’est un comble) sont dans 95 % des cas des clients à problèmes.

Ce sont les mêmes qui cherchent toujours la petite bête, invoquent des litiges imaginaires et passent leur temps à se plaindre.

Ne vous focalisez pas sur eux. Ils vous pompent votre temps, votre énergie et votre argent.

Mais si vous n’êtes toujours pas convaincu par ce que je viens de vous dire, ce n’est pas bien grave !

Pourquoi ?

Parce que la formation Comment SE FAIRE PAYER quand on est Entrepreneur ? vous enseignera 2 principes :

1. Faire de la prévention

Il ne s’agit pas de menacer vos clients de quoi que ce soit, mais d’appliquer des mesures préventives visant à tuer l’impayé dans l’œuf.

Et à ma connaissance, personne n’a jamais perdu un client en étant « prévoyant », ce qui ne vous empêche pas pour autant d’être carré et déterminé dans votre stratégie de recouvrement.

Aussi, comme vous le constaterez, les modèles de courriers de relance que je mets à votre disposition, ainsi que le langage à tenir au téléphone que je préconise, sont toujours :

  • Respectueux du client
  • Informatifs
  • Fermes, mais conciliants

2. Faire de la répression

Mais… ne vous braquez pas sur ce mot qui a mauvaise presse.

Les actions répressives les plus radicales que je vous décortique dans la formation ne sont destinées qu’à vos pires clients, les mauvais payeurs professionnels, ceux qui dans tous les cas ne vous aurez jamais payé et avec qui vous n’aurez plus travaillé.

Bref, ceux avec qui vous n’avez plus rien à perdre, excepté votre argent !

Et dans ce cas de figure, seule la manière forte porte ses fruits.

Vous former en ligne n’a jamais été aussi simple

formation-recouvrement-a-dsitance-auto-entrepreneur

La formation Comment se Faire Payer par ses Clients quand on est Entrepreneur est accessible en quelques clics :

  • Le paiement sécurisé se fait en ligne.
  • Vous recevez instantanément vos codes d’accès par e-mail.
  • Vous accédez à votre espace privé de formation.
  • Pour vous faciliter les choses, la formation est disponible au format PDF (et Word pour les adeptes du copier-coller), ainsi que sous forme de podcasts audio (je vous parle comme si j’étais à vos côtés).
  • Une question ? Pas de souci. Vous avez droit à une assistance premium suivant les 15 jours après votre achat : je réponds à toutes vos questions, personnellement et gratuitement !

La formation comprend :

  • 1 PDF de 44 pages
  • 7 podcasts d’une durée totale de 3 h 00
  • 3 modèles de courriers et 2 formulaires d’injonction de payer
  • 1 quizz questions-réponses (validation de vos acquis)  

Savez-vous combien coûte une formation en recouvrement de créance ?

L’équivalent de ce que je vous apprends vous serait facturé entre 1 500 et 3 000 euros par un organisme de formation classique (vous savez, ce formateur qui vient chez vous ou qui vous convie dans une salle de réunion parisienne.)

Ici, pas de blablas inutiles, pas de frais de déplacement et d’hôtel : je vous livre tout sur un plateau dans moins de 5 minutes pour seulement….

297,00 euros !

Qu’est-ce qui justifie ce prix mini ?

D’une part, la formation en ligne permet une réduction massive des coûts.

D’une autre, je sais que parmi les entrepreneurs qui suivent cette formation, une bonne partie sont des auto-entrepreneurs, un statut précaire où il est parfois difficile de dégager des revenus substantiels (je sais ce que c’est, je suis passé par là).

Dans tous les cas,

il vous suffira d’appliquer l’une des nombreuses astuces et techniques que je vous dévoile pour amortir cette formation en une poignée de minutes.

Le langage que j’emploie dans la formation est ludique et pédagogique.

  • Des exemples concrets tirés de mon expérience du terrain
  • Un vocabulaire que même ma grand-mère pourrait comprendre

Dans quelques secondes, nous allons voir ensemble comment reprendre en main vos impayés clients et redonner des couleurs à votre trésorerie.

En agissant maintenant, vous prenez une longueur d’avance sur les autres.

Apprendre le recouvrement est une compétence primordiale !

Apprendre à gérer ses impayés fait désormais partie des compétences vitales que tout entrepreneur sérieux doit posséder, sous peine de disparaître.

Dans le cas contraire, c’est votre business, votre trésorerie, votre rentabilité et votre motivation qui risquent d’en prendre un coup.

Personne n’aime travailler pour la gloire ou pour des cacahuètes.

Alors, n’attendez plus pour PASSER À L’ACTION !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.