La technique Mafieuse pour vous faire payer

Posted by

Avoir une politique efficace de recouvrement de créances, c’est envoyer un message fort à vos clients (et surtout à ceux qui s’aviseraient de ne pas vous payer).

Le parrain du recouvrement de créances    

J’imagine que vous avez tous vu des films comme Le Parrain, Les Affranchis, Donnie Brasco ou Il était une fois dans le Bronx ?

Le point commun de toutes ces productions hollywoodiennes : elles mettent en scène des mafieux.

Dans ce genre de film, on assiste toujours à cette scène récurrente :

Un petit malfrat ou un citoyen lambda demande un service à un parrain. Il lui demande d’aller casser la gueule d’un type, de lui prêter de l’argent, de pistonner son beau-frère à la mairie ou de le protéger d’un autre voyou.

Le parrain accepte, mais à une condition : il devra le rembourser dans les délais (s’il s’agit d’un prêt d’argent) ou lui rendre une faveur en contrepartie, en temps-voulu.

La réputation dans le business

Croyez-vous que Don Corleone ou tous ces personnages incarnés par Al Pacino, Robert De Niro ou Joe Pesci se pose cette question :

« Pourvu qu’il me rembourse mon fric, sinon, je ne sais pas ce que vais bien pouvoir faire ! »

Et quand bien même un inconscient ou un petit malin se mettrait en tête de l’arnaquer, pensez-vous que le Parrain se dise :

« Zut, comment vais-je faire pour lui montrer de quel bois je me chauffe ? »

Vous connaissez les réponses.

Car tout le monde connaît la suite :

Un débiteur du parrain n’a pas besoin qu’on lui fasse un dessin pour comprendre que s’il ne lui rembourse pas son fric, il va finir enterré vivant dans le désert du Nevada ou les deux jambes fracassées sur un fauteuil roulant (voir pire, s’il a affaire à des groupes criminels encore plus cruels que les mafias italiennes).

De son côté, le Parrain lui non plus n’est pas inquiet : il sait très bien qu’il a les moyens de se venger et que son débiteur peut aller se cacher au fin fond de l’Afrique ou du Brésil, il finira tôt ou tard par le retrouver et lui faire payer cher le prix de sa trahison.

Alors, quelle est la différence entre vous et un parrain de la mafia ?

Pourquoi vos clients ne vous payent pas ?

La réputation, tout simplement.

Les « clients » du parrain savent que s’ils tentent de lui faire à l’envers, c’est leur vie qui est en jeu. Le parrain n’a même pas besoin de leur dire ou de les menacer, ils le savent.

Mais vous… que savent vos clients ?

Ah oui, ils savent une chose : s’ils décident de ne pas vous payer, vous ne ferez pas grand-chose pour les en dissuader ou leur faire peur.

Ils le savent parce qu’ils ont discuté au bistrot avec Marcel, l’un de vos clients mauvais payeurs.

Et que leur a dit Marcel ?

Clients mauvais payeurs

« La société Bisounours-Friendly ? Je leur ai commandé trois caisses de champagne il y a 6 mois et je n’ai rien payé. Et tu sais quoi ? Ils n’ont même pas réagi, à part un timide petit coup de fil. Ma secrétaire les a envoyés chier. Je les ai bien embrouillés ces cons-là ! Tu devrais leur commander du champagne, toi aussi, c’est gratuit ! »

Bien entendu, je ne vous dis pas de vous transformer en chef de clan mafieux et de semer la terreur parmi vos clients. Ce n’est qu’une image.

Il ne s’agit pas d’envoyer des types armés de batte de baseball pour casser les tibias des clients qui ne vous payent pas. Non, il s’agit de mettre en place une politique de recouvrement de créances solide et intransigeante.

Vos clients doivent vous respecter

Vos clients doivent comprendre que s’ils ne vous payent pas, vous allez réagir au quart de tour et envoyer la cavalerie sans plus attendre.

Ils doivent comprendre que s’ils ne vous règlent pas votre facture 15 jours après l’échéance, ils recevront une mise en demeure en recommandé de votre part.

Ils doivent savoir que s’ils ne vous payent pas 1 mois après la date d’échéance de votre facture, c’est un huissier qui débarquera chez eux.

Ils doivent comprendre que s’ils accumulent les impayés et tentent de vous arnaquer en faisant les morts, c’est une société de recouvrement qui s’occupera de leur matricule.

Combattre les impayés, ce n’est pas que du répressif, c’est aussi du préventif :

Soyez sympa, mais soyez ferme !

Savoir recouvrer ses factures : être ferme

En vous montrant réactifs et intransigeants à chaque fois qu’un client essaye de vous voler (parce que c’est le mot), le message va se diffuser et les arnaqueurs en tout genre y réfléchiront à deux fois avant de vous prendre pour cible.

Et si le recouvrement de créances n’est pas votre spécialité, ni votre point fort, pas de panique ! Je suis là pour vous aider et vous conseiller.

P.S :  Vos clients ne vous payent pas et vous ne savez plus quoi faire pour récupérer votre argent ? Rejoignez ma liste de contacts privés et recevez par e-mail les meilleures techniques de recouvrement. C’est par ici !

A tout de suite !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.