Courriers-relance-client-mail-rappel-facture-impayee

Modèles de lettre de relance pour facture impayée

Posted by
Partager cet article

Votre client ne vous a pas réglé votre facture alors que la date d’échéance de cette dernière est dépassée ?

Vous avez tenté de le joindre par téléphone, mais sans résultats ?

Vous commencer à vous inquiéter et à vous demander si vous allez un jour revoir la couleur de votre argent…

Il est donc temps de lui adresser une lettre de relance.

Et si vous ne savez pas à quoi ressemble un courrier de relance pour facture impayée, vous êtes tombé sur le bon site.

Nous allons voir ensemble quels sont les différents types de lettre de relance, quand les envoyer et surtout, je vous offre un modèle à télécharger et à utiliser gratuitement.

Lettre de relance pour facture impayée : 1ère relance

Le premier courrier de relance doit toujours être court et courtois.

En effet, dans la plupart des cas, votre client aura simplement oublié de vous payer et un simple rappel écrit le rappellera à ses obligations.

L’idéal est d’envoyer la relance n°1 entre deux et cinq jours après la date d’échéance de votre facture.

Vous pouvez l’adresser à votre client par courrier ou par e-mail.

Pour télécharger gratuitement un modèle de relance 1, cliquez ici !

Lettre de relance pour facture impayée : 2ème relance

Si une dizaine de jours après l’envoi de votre première relance l’impayé n’a toujours pas été régularisé et que votre client ne vous a toujours pas contacté pour vous expliquer les raisons de son retard de paiement, il est temps de passer à la phase n° 2 :

Le courrier de relance n° 2 (ou mail de relance n° 2) consiste en un simple rappel, dont la teneur et le ton seront plus fermes que lors de la relance n° 1.

Télécharger votre modèle de relance n° 2 en cliquant ici.

Lettre de relance dernier rappel : la mise en demeure de payer !

Malgré vos deux précédentes relances écrites, votre client ne s’est toujours pas manifesté et votre facture reste toujours impayée.

Il est donc temps de passer à la vitesse supérieure et de menacer votre client de poursuites judiciaires en cas de refus de paiement.

Cette fois-ci, il va s’agir de lui envoyer une mise en demeure, qui contrairement aux simples courriers de relance, revêt deux particularités :

  1. Vous communiquez une deadline à votre client au-delà de laquelle son dossier sera transféré au contentieux (injonction de payer, société de recouvrement…).
  • L’envoi de la mise en demeure se fait en recommandé avec accusé de réception. L’objectif est de prouver que vous avez bien relancé votre client et qu’il ne peut l’ignorer. L’accusé de réception que vous recevrez en retour vous servira de preuve solide dans le cas où l’affaire serait amenée à se régler devant un tribunal.

Pour télécharger un modèle de mise en demeure de payer, c’est par ici !

Bonus : le courrier de pré-relance

Le courrier (ou mail) de pré-relance n’est pas une relance à proprement parler.

Tout simplement parce que ce courrier doit être envoyé à votre client avant la date d’échéance de votre facture.

En clair, votre client est pour le moment en règle vu qu’il n’a pas dépassé la date limite de paiement.

Alors, pourquoi lui envoyer un e-mail ou un courrier, me diriez-vous ?

Eh bien, la raison est simple :

La lettre de pré-relance a pour objectif de vous assurer que votre client a bien reçu votre facture, qu’il n’y a pas de litige et qu’elle sera bien payée à l’échéance prévue.

Avantages : vous gagnez du temps et passerez en priorité dans le cas où votre client aurait plusieurs factures à régler durant la même période.

Téléchargez votre modèle de courrier de pré-relance ici !

Partager cet article

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.